From 1 - 10 / 28
  • Weekly and monthly physico-chemical water samples of "Rivière des Pluies" watershed, Reunion Island

  • Données disponibles dans Surval Océan Indien concernant les suivis du groupe de paramètres BENTHOS DE SUBTRATS DURS – BELT POISSON effectués à La Réunion, à Mayotte et dans les Iles Eparses, dont les données sont bancarisées dans Quadrige. Les données sont mises à jour quotidiennement de façon automatique. L'outil étant évolutif, des paramètres pourront être ajoutés autant que de besoin et dans les limites des possibilités de l'outil. Un lieu d'observation dans Quadrige est un lieu géographique où il est prévu de faire des observations, des mesures et/ou des prélèvements. Il est localisé de façon unique par son emprise cartographique (polygone, ligne ou point). Un lieu de mesure peut être utilisé par plusieurs programmes.

  • Cartographie de l'abondance relative des différentes espèces de cétacés autour de l'île de La Réunion en 2016 selon une grille de maille 2kmx2km.

  • Cartographie des positions des observations des différentes espèces de cétacés autour de l'île de La Réunion en 2016

  • Cette cartographie raster permet de visualiser une synthèse des taux de recouvrements des 4 principaux constituants Sable, Algues, Corail, Herbiers (SACHe) observables sur les 4 grandes plateformes récifales de la côte ouest de l'Île de La Réunion à travers une image en fausse couleur (composition colorée). Cette image est constituée de 4 bandes (une pour chaque constituant), dont 3 sont représentés (sable (Bleu) / algues (Vert) / corail (Rouge) sur une image composite RVB avec un étirement sur la gamme de valeurs comprise entre 0 et 100 %. A l'échelle du pixel, la somme des bandes fait 100 %. Pour le taux de recouvrement des herbiers, seules les zones disposant d'herbiers significatifs sont présentées en échelle de gris.

  • Limites des 12 bassins versants associés aux masses d'eau côtières du département de La Réunion (régénérés en 2016 à partir du MNT à 5m du Coeur del'île et de litto3D (2009)).

  • Cartographie des zonages PPR approuvés à La Réunion, sur la base des connaissances disponibles à ce jour.

  • Cartographie des fréquences d'observation des différentes espèces de cétacés autour de l'île de La Réunion en 2016 selon une grille de maille 2kmx2km.

  • Cartographie dégradé / simplifié des zonages PPR approuvés à La Réunion, sur la base des connaissances disponibles à ce jour.

  • L'article R211-94 du code de l'environnement, transposant dans le droit français l'article 5 et l'annexe II de la directive Eaux Résiduelles Urbaines (91/271/EEC UWWT) définit les zones sensibles comme les masses d'eau particulièrement sensibles aux pollutions, notamment celles dont il est établi qu'elles sont eutrophes ou pourraient devenir eutrophes à brève échéance si des mesures ne sont pas prises, et dans lesquelles les rejets de phosphore, d'azote ou de ces deux substances doivent, s'ils sont cause de ce déséquilibre, être réduits. Note : Le terme de masse d'eau avait déjà été introduit pas la directive 91/271/EEC UWWT avant que la Directive Cadre sur l'Eau (2000/60/CE) ne le réutilise. Ce sont deux concepts différents. Dans les faits on constate que lors des rapportages au titre de la directive Eaux Résiduelles Urbaines (91/271/EEC UWWT) et de la Directive Cadre sur l'Eau les bassins versant de zone sensible sont également rapportés en tant que zone sensible. Le préfet coordonnateur de bassin élabore, avec le concours des préfets de département, à partir des résultats obtenus par le programme de surveillance de l'état des eaux et de toute autre donnée disponible, un projet de délimitation des zones sensibles en concertation avec des représentants des communes et de leurs groupements, des usagers de l'eau, des personnes publiques ou privées qui concourent à l'assainissement des eaux usées, à la distribution des eaux et des associations agréées de protection de l'environnement intervenant en matière d'eau et des associations de consommateurs. Le préfet coordonnateur de bassin transmet le projet de délimitation des zones sensibles aux préfets intéressés, qui consultent les conseils généraux et les conseils régionaux et, en Corse, la collectivité territoriale, ainsi que les chambres d'agriculture. Le préfet coordonnateur de bassin arrête la délimitation des zones sensibles après avis du comité de bassin. Les avis sont réputés favorables s'ils n'interviennent pas dans un délai de deux mois à compter de la transmission de la demande d'avis. L'identification des masses d'eau sensibles est réexaminée au moins tous les quatre ans par le préfet coordonnateur de bassin (article R. 211-95).