From 1 - 10 / 30
  • Service WFS - Partie des Etablissements ouverts du répertoire Finess géolocalisés par la BD Adresse pour la Réunion. Catégorie Finess 4400 - Etab. et Serv. pour Personnes Âgées

  • Service WFS - Partie des Etablissements ouverts du répertoire Finess géolocalisés par la BD Adresse pour la Réunion. Catégorie Finess 3200- Commerces de biens à usages médicaux : pharmacies d'officines, propharmacies, pharmacies minières et mutualistes

  • Des indices topographiques liés aux reliefs des fonds ont pu être extraits de la bathymétrie Lidar Litto 3D de La Réunion Le produit des 3 indices topographiques IPM (Indice de rugosité), IPV (Indice de variance du relief) et ICM (Idice de concavité) pour le calcul de l’ITT (Indice Tortues Topographique), permet de ne conserver que les zones où toutes les valeurs sont fortes, masquant les secteurs où au moins l’un des facteurs se rapproche de zéro. Il faut que les trois paramètres (pente, variance de pente et concavité) soient proches de leur optimal pour que les conditions soient considérées comme favorables à la présence des tortues. Cette hypothèse a été émise à partir de l’analyse des données sur La Réunion (programme CHARC), elle pourra être ou non confirmée par la suite lors de l’analyse des données de localisation des tortues. Le MNT Lidar produit dans le cadre de Litto3D® a été acquis en 2009-2010. Les données ont été générées pour les projet IoT et dans le cadre d'un projet de cartographie de la géomophologie et des habitats benthiques de l'île de La Réunion (MAREX / DEAL / UR / ESPACE-DEV). Le projet IoT est co-financé par le FEDER-INTERREG V OI, l'Etat, l'Ifremer (porteur) et ses partenaires (CNRS-LIRMM, Terres Australes et Antartiques Françaises, Conseil Départemental de Mayotte,Parc Naturel Marin de Mayotte, association Oulanga Na Nyamba de Mayotte et Seychelles Islands Foundation).

  • Cette étude réalisée au cours d'un stage de Master 2 (Marie PATRY, Université de La Rochelle) au sein du CEDTM (Léo PAIRAIN) et co-encadrée par Kelonia (Claire JEAN) et la SEOR (Martin RIETHMULLER) s'inscrit dans le cadre d'un financement européen de type FEDER concernant un projet intitulé "VELOUTIER" (Valorisation des Espaces Littoraux de l'Ouest réunionnais pour la ponte des Tortues marines : Impliquer, Éduquer, Réhabiliter). Il vise à mettre en oeuvre un ensemble d'actions concrètes de conservation sur 4 plages de la côte ouest réunionnaise (plages de Cap Champagne, du Cimetière Saint Leu, de la Souris Chaude et de la Ravine Mulla) afin de rétablir et maintenir le rôle fonctionnel des plages pour la reproduction des tortues marines. L'objectif est d'établir un diagnostic sur la répartition spatiale des nuisances lumineuses et les caractériser (intensité d’éclairement, couleur, orientation principalement) sur les plages de sable de l’Ouest de La Réunion (depuis la baie de Saint-Paul à la plage de Grande Anse). Ainsi les données acquises par Kélonia en 2011 peuvent être actualisées.

  • Service WFS - Partie des Etablissements ouverts du répertoire Finess géolocalisés par la BD Adresse pour la Réunion. Catégorie Finess 4600 - Autres Etab., Hébergement, Réadaptation et Services

  • Une réserve biologique est un espace protégé en milieu forestier ou en milieu associé à la forêt (landes, mares, tourbières, dunes). Ce statut s’applique aux forêts gérées par l’Office National des Forêts et a pour but la protection d’habitats remarquables ou représentatifs. Les réserves biologiques font partie des espaces relevant prioritairement de la Stratégie de Création d’Aires Protégées mise en place actuellement. Selon les habitats et les orientations de gestion, on distingue les réserves biologiques dirigées, où est mise en place une gestion conservatoire (relevant de la catégorie IV de l’UICN) et les réserves biologiques intégrales où la forêt est laissée en libre évolution (pouvant relever de la catégorie Ia de l’UICN).

  • Suite à une AAP de la DEAL-Réunion, ce jeu de données a été produit dans le cadre du projet Becoming2019, sur le suivi du blanchissement corallien à La Réunion. L'UMR Espace-Dev a accompagné MAREX pour tester la reproductibilité d’une méthode de détection et de cartographie du blanchissement corallien à partir d’images satellites THRS. La méthode, déjà mise en œuvre en 2016 (Becoming2016) et formalisée dès 2003 dans le cadre du projet Kalideos-Réunion, vise à tester la pertinence de l’altération de l'indice de brillance comme indicateur du blanchissement corallien. Les analyses sont réalisées à partir de l’imagerie Pleiades (panchromatique à 0.5m et multispectrale à 2m), validées par des données aériennes et in-situ.

  • Service WFS - Partie des Etablissements ouverts du répertoire Finess géolocalisés par la BD Adresse pour la Réunion. Catégorie Finess 4300 - Etab. et Serv. pour Adultes Handicapés

  • Ces images des fonds marins sont issues de la correction de la colonne d’eau sur les données hyperspectrales acquises en 2009 et en 2010 pour le projet Litto3D Océan Indien (IGN / SHOM) et sur financement de l'Agence des Aires Marines Protégées (AAMP). Les méthodes de calcul se basent sur les développements initiés dans le cadre de la convention de coopération quadripartite portant sur la "Cartographie Récifale des Îles Françaises de l'Ocean Indien à Partir de Données Hyperspectrales" entre La Préfecture de La Réunion, les Terres Australes et Antarctiques Françaises, l'AAMP et l'Ifremer. Le traitement en 2019 et 2020 de ces images dans le cadre des projets pIoT et IoT ((pilot) project for Indian Ocean sea Turtles) a permis de générer une composition colorée Rouge/Vert/Bleu telle qu’elle serait après retrait théorique de la colonne d’eau. Sur Glorieuses, ces traitements reprennent le travail initié dans le cadre du projet COPRA sur la Cartographie des herbiers à Thalassodendron (AFB / Marex). Le projet pIoT est co-financé par le Consortium Iles Éparses2017-2020, l'Ifremer (porteur) et ses partenaires (CNRS-LIRMM, KELONIA et CEDTM). Le projet IoT est co-financé par le FEDER-INTERREG V OI, l'Etat, l'Ifremer (porteur) et ses partenaires (CNRS-LIRMM, Terres Australes et Antartiques Françaises, Conseil Départemental de Mayotte,Parc Naturel Marin de Mayotte, association Oulanga Na Nyamba de Mayotte et Seychelles Islands Foundation).

  • Cartographie de l'abondance relative des différentes espèces de cétacés autour de l'île de La Réunion en 2020 selon une grille de maille 2kmx2km.