From 1 - 8 / 8
  • Cette étude visait deux objectifs : - identifier les caractéristiques de chaque territoire et les évolutions qui s’y opèrent - procéder selon ces caractéristiques une classification des territoires en terme d’attractivité Pour ce faire, l’Agorah a exploité un ensemble d’indicateurs issus : - des bases de données infracommunales de l’INSEE - de la base permanente des équipements de l’INSEE - la base permanente des équipements de l’AGORAH - la base d’occupation du sol agricole de la DAAF - la base de données du foncier économique de l’AGORAH - les bases sur les risques naturels de la DEAL - la base sur la politique de la ville de l’INSEE - la base des permis de construire de SITADEL - la base de demande de valeurs foncières de la DGFiP - la base SOUBIK de l’IRT

  • Périmètre de quartiers dans le cadre de l'élaboration de politiques locales de l'habitat.

  • périmètre situé à moins de 500 m d'un pôle d'échanges

  • Secteurs ciblés par les études de conception pour les travaux d'extension des secteurs irrigués. Cette couche représente le territoire pour lequel une étude de conception est en cours afin de développer le service de livraison d'eau brute principalement prévu pour les besoins agricoles. Le Département d'engage à ce stade des études sur l'apport d'irrigation sur les secteurs étudiés.

  • Le tableau de bord « Caractéristiques du potentiel foncier à La Réunion en 2019 » est un outil d’aide territorialisé mettant en avant une lecture des potentiels fonciers disponibles à l’échelle de l’île. SOURCES AGORAH, DGFIP INDICACTEURS Surface du potentiel foncier unique: La donnée du potentiel foncier unique est la réunion de deux jeux de données : les dents creuses et le potentiel foncier hors tache urbaine. 1.Les dents creuses sont des parcelles non construites entourées par des terrains bâtis. 2.Le potentiel foncier hors tâche urbaine correspond à des espaces non construits hors du tissu urbain calculés via le croisement de plusieurs données SIG. La donnée « potentiel foncier unique » est donc la restitution de ces deux jeux de données avec différentes informations de qualification. CHAMPS Répartition par EPCI: La « Répartition par EPCI » correspond à la surface du potentiel foncier unique calculé par EPCI Répartition des communes: La « Répartition des communes » correspond à la surface du potentiel foncier unique calculé par communes Qualité de l'information en dents creuses: La « qualité de l’information en dents creuses » correspond à une vérification par photo-interprétation des résultats obtenus. Les fonds de carte utilisés sont les images satellites les plus récentes diffusés par Google. Ce contrôle s’effectue sur 100% des objets. Trois typologies de surface d’objet sont définies : A : La surface de l’objet est libre (terrain vague, espace en friche, espace boisé…) B : La surface de l’objet est partiellement libre (débordement sur un bâti potentiellement lié à un défaut des données sources utilisées,…) C : La surface de l’objet semble impropre à l’urbanisation (parking, présence de bâtiment consommant la majorité de l’espace, forme inappropriée…) Armature urbaine du SAR: L’armature urbaine du SAR est destinée à être le fondement des différentes politiques d’aménagement et est conçue en fonction des vocations propres aux différentes centralités identifiées : -Les pôles principaux (avec une densité minimale de 50 logements par hectare) -Les pôles secondaires (avec une densité minimale de 50 logements par hectare) -Les villes relais (avec une densité minimale de 30 logements par hectare) -Les bourgs de proximité (avec une densité minimale de 20 logements par hectare) L’information de ce champ nous donne le potentiel foncier unique disponible dans l’armature urbaine du SAR. Le croisement de ce champ avec le potentiel foncier unique, d’un point de vue d’aménagement du territoire permet également la projection d’une densité minimale de logement en fonction des différentes centralités. Situation en fonction de la tache urbaine: La tache urbaine est une donnée de référence à La Réunion pour la mesure de l’étalement urbain. Elle représente l’emprise du tissu urbain bâti. La « situation en fonction de la tache urbaine » permet d’identifier le potentiel foncier unique se trouvant en « tache urbaine » ou « hors tache urbaine ». Type de propriétaire du potentiel foncier unique: Le type de propriétaire fait ressortir la caractéristique du potentiel foncier : « public » ou « privée ». Type d’espaces au sar: Le type d’espace au SAR donne l’information de la surface de potentiel foncier unique concernée par un type d’espace suivant : -Espace d’urbanisation prioritaire -Agricole -Territoire ruraux habités -Continuité écologique -Espace naturel de protection forte terrestre Propriétaires publiques: Le champ propriétaire publique met en exergue, la nature du propriétaire publique : -Commune -Département -Etat -Etablissements Publics ou Organismes assimilés -Personnes morales non remarquable -Région Surface parcellaire concernée par un emplacement réservé: La surface parcellaire concernée par un emplacement réservé, fait ressortir la « présence » ou « l’absence » de surface de potentiel foncier unique dans un emplacement réservé. Situation en fonction de l’indivision: La situation en fonction de l’indivision mets en exergue, le potentiel foncier se trouvant « en indivision » ou « sans indivision ». PRÉCAUTIONS D’UTILISATION Les espaces identifiés comme "potentiel foncier unique" ne signifient pas qu’ils sont effectivement urbanisables. En effet, ce travail n’apporte aucune information sur le raccord de la parcelle aux réseaux d’eau ou d’électricité ni sur le système d’assainissement ou tout autre contrainte empêchant un aménagement opérationnel. Par conséquent, celui-ci ne peut pas se substituer à une connaissance et une expertise de terrain. Ainsi, ce travail est porté à la connaissance des partenaires de l'aménagement du territoire à La Réunion dans le but de partager un outil commun sur le potentiel foncier unique et une base de connaissance en amont des projets opérationnels.

  • La donnée potentiel foncier 2019 est la réunion de deux jeux de données: les dents creuses et le potentiel foncier hors tâche urbaine. Les dents creuses sont des parcelles non construites entourées par des terrains bâtis. Les politiques actuelles de renouvellement urbain préfèrent la densification des zones urbaines à la consommation d’espaces agricoles et naturels. L’urbanisation des dents creuses est un principe repris dans de très nombreux SCOT et doit donc être pensée à l’échelle communale notamment dans le cadre des PLU. Le potentiel foncier hors tâche urbaine corresponde à des espaces non construits hors du tissu urbain calculés via le croisement de plusieurs données SIG. Les parcelles libres dont la surface est supérieure à 500m² pour une parcelle bâtie ou supérieur à 200m² pour une parcelle vierge sont assemblées pour créer un objet unique appelé îlot. Les îlots sont filtrés par rapport à leur forme, pour ne pas conserver les îlots tout en longueur s’avérant inconstructible dans un contexte réel. La formule suivante, construite de manière empirique par rapport à la taille moyenne des espaces identifiés et pour un résultat cohérent par rapport à la réalité terrain et au résultat attendu, permet d’effectuer ce filtre : surface_ilot / perimetre_ilot > 8 Ces espaces sont donc constitués de parcelles entières, mais également de morceaux de parcelles agglomérées ensemble pour former une entité géographique distincte. La données "potentiel foncier 2019" est donc la restitution de ces deux jeux de données avec des informations de qualification à l'échelle de la parcelle. VIGILANCE DE LECTURE Les espaces identifiés comme "non urbanisés" ne signifient pas qu’ils sont effectivement urbanisables. En effet, ce travail n’apporte aucune information sur le raccord de la parcelle aux réseaux d’eau ou d’électricité ni sur le système d’assainissement ou tout autre contrainte (indivision des terrains, pente, etc) empêchant un aménagement opérationnel. Par conséquent, celui-ci ne peut pas se substituer à une connaissance et une expertise de terrain. Ainsi, ce travail est porté à la connaissance des partenaires de l'aménagement du territoire à La Réunion dans le but de partager un vocabulaire commun sur le foncier non urbanisé et une base de connaissance en amont des projets opérationnels.

  • Ce périmètre d'étude représente le territoire sur lequel il existe un réseau de livraison d'eau brute en gestion. Ce périmètre est utile au Département pour étudier les évolutions des espaces agricoles et secteurs irrigués. On peut considérer cette surface comme une zone d'observation. L'objectif de cette donnée est avant tout la protection et l'optimisation des secteurs irrigués et le suivi des évolutions de l'usage de l'eau brute départementale.

  • Cette donnée représente l’ensemble des secteurs sur lesquels il existe un réseau de livraison d’eau brute en service et pour lesquels est étudié toute demande d’abonnement. Cette donnée est issue des contrats Département/SAPHIR concernant la maintenance et la gestion clientèle des périmètres hydro-agricoles départementaux. La limite du périmètre de service : l’épaisseur du trait sur le plan papier à l’échelle 1/32 000ème est d’environ 3mm, ce qui signifie que le contour du périmètre de service présente une imprécision d’environ 90m de part et d’autre de l’axe du trait. Toute parcelle cadastrale faisant l’objet d’une demande et située dans cette zone d’imprécision est considérée dans le périmètre seulement si elle se situe dans les limites techniques du réseau hydraulique (reconnaissance des agents de terrain).